|FLASHINFO|📢 « Choc d’offre » pour le logement : les annonces du Premier ministre Gabriel Attal suscitent des rĂ©actions mitigĂ©es

🗣️ Le 30 janvier 2024, lors de son discours de politique gĂ©nĂ©rale devant l’AssemblĂ©e nationale, le Premier ministre Gabriel Attal a abordĂ© la question cruciale du logement en annonçant un « choc d’offre » pour stimuler la construction et faciliter l’accès au logement.

📜 Principales mesures annoncées :

Encourager la construction de logements : Intégration du logement locatif intermédiaire (LLI) dans la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (SRU). Cette mesure vise à soutenir les classes moyennes en élargissant le calcul des quotas de logements sociaux.

Simplification des normes : RĂ©vision du Diagnostic de Performance EnergĂ©tique (DPE) et simplification de l’accès Ă  MaPrimeRĂ©nov’. Le gouvernement cherche Ă  faciliter les procĂ©dures et Ă  accĂ©lĂ©rer la construction dans certains territoires.

RĂ©vision de la loi SRU : Modification du dĂ©compte des logements sociaux au titre de la loi SRU en ajoutant les logements intermĂ©diaires dans le calcul. Cette mesure vise Ă  diversifier l’offre de logements sociaux et Ă  rĂ©pondre aux besoins des classes moyennes.

Soutien aux bailleurs sociaux : Maintien du taux de rémunération du livret A à 3% et appui financier aux bailleurs sociaux, notamment pour la rénovation énergétique des logements sociaux.

RĂ©quisitions de bâtiments vides : Engagement Ă  procĂ©der Ă  des rĂ©quisitions de bâtiments vides, en particulier des bureaux, pour crĂ©er de nouveaux logements. Cette mesure s’inscrit dans la volontĂ© de mobiliser des ressources existantes.

đź’¬RĂ©actions diverses sur ces mesures :

– L’Association des maires de France (AMF), salue la reconnaissance de la compĂ©tence des maires dans l’attribution des logements sociaux. 

– L’Union sociale pour l’habitat (USH) exprime des rĂ©serves, soulignant que les mesures annoncĂ©es sont insuffisantes pour rĂ©pondre Ă  la crise du logement, notamment concernant le budget et le nombre de logements sociaux prĂ©vus sont considĂ©rĂ©s comme largement insuffisant.

– La FĂ©dĂ©ration nationale de l’immobilier (FNAIM) critique certaines mesures, notamment la rĂ©vision de la loi SRU, et estime que le gouvernement devrait davantage soutenir l’action des syndics de copropriĂ©tĂ© dans la rĂ©novation Ă©nergĂ©tique.

Les rĂ©actions au discours de Gabriel Attal sont diverses. Mais la majoritĂ© des experts estiment que les annonces manquent d’ambition et soulignent l’importance d’une approche plus globale, notamment une rĂ©forme de la fiscalitĂ© immobilière, pour vĂ©ritablement relancer le marchĂ© du logement.

đź”— Conclusion

Alors que la crise du logement persiste en France, les mesures annoncĂ©es par le Premier ministre visent Ă  stimuler la construction, simplifier les procĂ©dures et diversifier l’offre de logements.

Cependant, des critiques persistent, soulignant la nĂ©cessitĂ© d’une vision plus large et de mesures plus ambitieuses pour rĂ©pondre efficacement Ă  cette problĂ©matique majeure. Les prochains mois seront cruciaux pour Ă©valuer l’impact concret de ces annonces sur le secteur du logement.

 

Contactez nous pour estimer vos charges de copropriété

Ces articles pourraient vous intéresser :

DPE collectif

DPE collectif

DPE collectifIssu de la loi Climat et Résilience 2021, le diagnostic de performance énergétique (DPE) collectif est obligatoire depuis le 1er janvier 2024. Il concerne les copropriétés de plus de 200 lots et les mono-propriétés ayant déposé leurs permis de construire...

Tri des biodéchets obligatoire en copropriété

Tri des biodéchets obligatoire en copropriété

La loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire (loi AGEC) impose depuis janvier 2024 en France le tri obligatoire des biodĂ©chets. Chaque citoyen doit collecter ces dĂ©chets organiques dans des conteneurs spĂ©cifiques, et les municipalitĂ©s assurent la collecte rĂ©gulière. Les biodĂ©chets comprennent les dĂ©chets alimentaires et verts, Ă  l’exclusion de certains Ă©lĂ©ments. Le compostage est privilĂ©giĂ© pour la valorisation des biodĂ©chets. Les syndics doivent informer les rĂ©sidents, et les copropriĂ©tĂ©s peuvent opter pour des composteurs collectifs. Les gestionnaires de copropriĂ©tĂ© jouent un rĂ´le clĂ© dans la communication et l’optimisation des coĂ»ts liĂ©s Ă  cette dĂ©marche environnementale.

Chaudière innovante

Chaudière innovante

RĂ©volutionnez votre chauffage avec la chaudière numĂ©rique ! Un système innovant qui rĂ©duit de 20 Ă  30% les charges de copropriĂ©tĂ©, tout en respectant l’environnement. DĂ©couvrez comment la chaleur des serveurs transforme votre consommation Ă©nergĂ©tique. #InnovationÉnergĂ©tique #ÉcoResponsable