fbpx
09 86 45 11 45 bonjour@econhomes.fr

La fourniture d’eau en copropriété

La facture d’eau fait partie du Top 3 des dépenses en copropriété. La fourniture d’eau est gérée par les collectivités (la ville ou la métropole) qui passent des marchés en Délégation de service et fixent donc les prix.

L’eau en copropriété, un marché public

Fonctionnement général :

Regroupant les installations et services permettant le traitement et la distribution, le réseau d’eau potable en France s’étend sur plus de 900 000 kilomètres. On distingue deux grandes étapes : la production (captage, traitement et stockage) et la distribution (acheminement jusqu’au robinet des consommateurs).

 

La fourniture d’eau en copropriété :

Les marchés de distribution d’eau sont soumis au code des marchés publics. C’est donc aux collectivités locales (exemple : la métropole de Lyon) de réaliser des appels d’offres pour confier la production et la distribution à un acteur privé (Suez, Veolia par exemple). 

Le gagnant de l’appel d’offres devient le fournisseur unique pour la zone concernée durant toute la durée du contrat. Pour les copropriétés, cela veut dire que le prix de l’eau est déterminé à l’avance et qu’il est impossible d’en négocier le prix.

Contrats de fourniture d'eau en copropriété

Les copropriétés sont raccordées au réseau d’eau de leur ville. Ce raccordement s’effectue via un branchement constitué d’un robinet d’arrêt, d’un compteur d’eau et d’un clapet anti-retour.

Dans le cadre du contrat collectif avec le fournisseur d’eau, le syndic reçoit  jusqu’à 4 factures par an au nom du syndicat des copropriétaires. C’est ensuite à lui de répartir la facturation entre les différents copropriétaires.

Vous souhaitez réaliser des économies sur votre consommation d’eau ?

Les compteurs d’eau :

Depuis le 1er novembre 2007, les constructions neuves doivent obligatoirement prévoir des dispositifs de relevé de consommation d’eau (individuelle par logement).

Ces équipements permettent au syndic de répartir la facturation d’eau en fonction des consommations réelles de chaque logement, et non au tantième comme le voulait l’ancien fonctionnement.

Pour plus d’informations sur le sujet, rendez-vous sur notre article consacré aux compteurs ici

Consommations et dépenses

Comment élaborer le budget eau pour son immeuble ? Il faut connaître deux éléments : sa consommation et la tarification.

Saviez-vous que l’installation d’économiseurs d’eau permet de réduire jusqu’à 50% votre consommation ?

Consommation :

Un français consomme en moyenne 40 m3 d’eau par an (55 pour un adulte et 20 pour un enfant). Un foyer de 4 personnes consommerait donc en moyenne 150 m3  d’eau par an (cela représente 150 000 litres !) A noter que ces chiffres sont variables d’un ménage à l’autre. En effet, les habitants de maison individuelle vont avoir tendance à consommer davantage que ceux habitant en appartement (utilisation de l’eau pour le jardin par exemple).

Le graphique ci-dessous présente la répartition de la dépense en eau en France. On observe que l’essentiel de la consommation d’eau provient de l’usage bain/douche tandis que la consommation relative à l’alimentaire ne représente que 7% du total. 

graphique de répartition des dépenses en eau

Tarification :

En France, le prix de la fourniture de l’eau est d’environ 4 € TTC par m³ consommé. Ce prix comprend : 

  • Les charges directes de production d’eau (38 %)
  • Les charges liées à l’assainissement (40 %)
  • Les taxes et les redevances (22 %)

D’un point de vue plus pratique, une facture d’eau comprend deux postes de dépenses : la consommation et l’abonnement. Exemple ici avec Lyon et Paris :

Ville Paris Lyon
Consommation 3,42 € TTC / m² 2,78 € TTC / m²
Abonnement* (compteur standard) 100 € TTC 45 € TCC
* L’abonnement dépend du diamètre du compteur d’eau rattaché au réseau d’eau de la ville et dont est équipé chaque bâtiment relié au réseau. Le compteur standard est de 15 MM. Cependant, il se peut que le vôtre soit différent. Pour connaître le tarif exact, rendez-vous sur le site de votre métropole ou de la ville qui gère le réseau d’eau.

Bien que le prix de consommation soit le même sur une année (prix fixe) pour la plupart des communes et villes françaises, certaines modulent le prix en fonction des consommations (prix variable).

Les éco-gestes pour faire des économies sur vos dépenses en eau

Adopter un comportement économe sur sa consommation d’eau a un double effet positif : pour la planète et pour votre porte monnaie !

Contrôler et suivre ses consommations :

La fourniture d’eau en copropriété représente une part importante des dépenses totales (environ 15-20% des charges individuelles de copropriété). La maîtrise des consommations d’eau en habitat collectif est donc primordiale.

mise en place d'un interphone sans fil pour ma copropriété

Puisqu’il n’est pas possible de négocier le coût de la fourniture de l’eau, le seul moyen de faire des économies est de réduire sa consommation.

Au-delà des pratiques de bon sens (comme fermer le robinet quand on se brosse les dents, privilégier les douches aux bains…) il est important de contrôler sa consommation.

Vérifier et noter ses relevés de compteurs permet d’avoir une vision sur les évolutions et donc de détecter les anomalies.

En partie privative, ce suivi peut notamment permettre de détecter les périodes dites “moins consommatrices”, mais surtout de détecter les fuites. En effet, un robinet qui goutte coûtera environ 100 € par an (x4 quand il s’agit d’un filet d’eau) quand une fuite dans les toilettes se chiffrera à plus de 650 € / an !

En partie commune, il est pertinent de connaître l’utilisation de l’eau consommée. Un suivi permettra d’éviter les conflits potentiels et de prévoir avec précision la dépense annuelle.

Contrat d'eau copropriété

Ce suivi permettra, entre autres, de quantifier les consommations pour chaque point d’eau (espaces verts, local nettoyage, aires de lavage de véhicules…) en plus de pouvoir détecter les consommations non-désirées (utilisation personnelle, fourniture « pirate » d’un autre immeuble (oui oui ça arrive !) n’appartenant pas à la copropriété).

Équiper chacun de ces robinets d’un compteur d’eau est donc la solution adaptée (il convient cependant de faire attention au prix de la fourniture et de l’installation de ces compteurs).


Les consommations liées aux parties communes d’une copropriété représentent en moyenne entre 3 et 7% de la consommation totale de l’immeuble.

Les conseils econhomes

Pour aller plus loin dans la maîtrise des charges, d’autres pistes peuvent être explorées. Comme vous l’avez compris, la principale source d’économies est de contrôler ses consommations. Il faut donc sensibiliser les habitants et adopter de nouvelles habitudes pour réduire son budget.

Les mousseurs d’eau : Par exemple, l’équipement de mousseurs/économiseurs d’eau sur les robinets de son appartement permet de réduire la consommation d’eau d’environ 30%… ainsi que sa consommation d’énergie de 10% lorsqu’il s’agit d’eau chaude !

Mais il existe bien d’autres solutions… La pose d’éco-plaquettes pour les WC permet notamment de réduire le débit d’eau d’environ 40% et d’éviter le gaspillage. Pour la douche enfin, il est possible d’installer des douchettes. Fonctionnant sur le même principe que les mousseurs, ce dispositif injecte de l’air en pression dans l’eau et réduit donc le débit d’environ 30%.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’installation d’économiseurs d’eau pour réduire votre consommation ?

Ce kit de mousseurs permet de réaliser jusqu’à 50% d’économie d’eau :

Ces articles pourraient vous intéresser :

Maintenance et entretien des compteurs d'eau en copropriété

L’installation de compteurs d’eau en copropriété

réduire les coûts de maintenance chaudière

Comment réduire les coûts de maintenance chaudière ?

Le rôle du conseil syndical en copropriété

Quel est le rôle du conseil syndical en copropriété ?