​​Le diagnostic technique global en copropriété : 

un outil précieux pour le conseil syndical et la maîtrise des charges de copropriété

A quoi sert le DTG en copropriété ?

La copropriété nécessite une gestion rigoureuse pour garantir le bien-être de tous les copropriétaires et le bon entretien de l’immeuble. La gestion de l’immeuble est confiée à un syndic qui travaille en étroite collaboration avec le conseil syndical.

Le diagnostic technique global (DTG) est un outil précieux pour le conseil syndical et le syndic dans la gestion de la copropriété. Le DTG a été introduit par la loi ALUR de 2014 pour améliorer la transparence de la gestion de la copropriété et faciliter la prise de décision des copropriétaires.

Le DTG consiste en un état des lieux technique de l’immeuble. Il permet de dresser un diagnostic précis de l’état de l’immeuble et de ses équipements, et d’identifier les travaux à réaliser à court, moyen et long terme. Le DTG doit être réalisé par un professionnel indépendant et qualifié, choisi d’un commun accord par le conseil syndical et le syndic.

Le DTG est un outil pour le conseil syndical car il permet de mieux anticiper les travaux à réaliser et d’élaborer un plan pluriannuel de travaux. Cela permet de mieux maîtriser les charges de copropriété en planifiant les travaux à l’avance et en évitant les interventions en urgence. En effet, les travaux réalisés en urgence sont souvent plus coûteux que les travaux programmés à l’avance.

Le DTG est également un outil pour le syndic qui dispose ainsi d’un état des lieux technique de l’immeuble et peut mieux conseiller le conseil syndical sur les travaux à réaliser. Le DTG permet également au syndic de mieux négocier les contrats de maintenance et de travaux avec les prestataires.

En conclusion, le DTG est un outil pour la gestion de la copropriété. Il permet de mieux anticiper les travaux à réaliser, de mieux maîtriser les charges de copropriété et d’améliorer la transparence de la gestion de la copropriété. Il est donc important que le conseil syndical et le syndic se saisissent de cet outil pour améliorer la gestion de leur copropriété.

Marché de l'énergie hausse des prix

Pour ne pas manquer sa parution, abonnez-vous à notre page LinkedIn

Ces articles pourraient vous intéresser :

Tout savoir sur le DPE collectif

Tout savoir sur le DPE collectif

DPE collectifIssu de la loi Climat et Résilience 2021, le diagnostic de performance énergétique (DPE) collectif est obligatoire depuis le 1er janvier 2024. Il concerne les copropriétés de plus de 200 lots et les mono-propriétés ayant déposé leurs permis de construire...

Tri des biodéchets obligatoire en copropriété

Tri des biodéchets obligatoire en copropriété

La loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire (loi AGEC) impose depuis janvier 2024 en France le tri obligatoire des biodéchets. Chaque citoyen doit collecter ces déchets organiques dans des conteneurs spécifiques, et les municipalités assurent la collecte régulière. Les biodéchets comprennent les déchets alimentaires et verts, à l’exclusion de certains éléments. Le compostage est privilégié pour la valorisation des biodéchets. Les syndics doivent informer les résidents, et les copropriétés peuvent opter pour des composteurs collectifs. Les gestionnaires de copropriété jouent un rôle clé dans la communication et l’optimisation des coûts liés à cette démarche environnementale.