fbpx
09 86 45 11 45 bonjour@econhomes.fr

L’interphone en copropriété : installation et maintenance

L’interphone est un dispositif situé à l’entrée des immeubles, permettant une communication avec les visiteurs et l’ouverture des portes à distance. Ce contrôle d’accès incontournable connaît sa révolution numérique, notamment via la technologie sans fil (GSM ou Wifi). Il permet de réguler les accès à l’immeuble et donc de garantir la sécurité des occupants contre les intrusions. Il est également possible d’autoriser les accès à des professionnels, sur certaines périodes de la journée. En effet, vous avez la possibilité de fournir un badge ou programmer l’ouverture des portes sur une période donnée grâce à un bouton de service (postiers, éboueurs, etc.). En fonction du type d’interphone, il est possible de souscrire à un contrat de maintenance auprès d’un électricien, par exemple pour la création de badge, la réparation des appareils, etc. Les contrats de location sont de plus en plus courants, notamment pour les boîtiers sans fil. Ce que dit la réglementation : le changement d’interphone fait l’objet d’un vote en AG à la majorité absolue

On distingue deux types d’interphone :

Le parlophone :

Il permet d’établir une communication téléphonique avec le visiteur et de gérer les accès au bâtiment à distance depuis n’importe quel logement. 

Le visiophone :

Il intervient en complément du parlophone, en permettant de visualiser le visiteur. Attention, la mise en place de vidéosurveillance sur voie publique doit faire l’objet d’autorisations administratives auprès de la préfecture de votre département et d’un affichage afin d’en informer les copropriétaires et visiteurs.

Vous souhaitez réaliser des économies sur votre contrat de maintenance interphone ?

Ces interphones se déclinent en deux technologies :

Les interphones filaires : 

installation d'un interphone filaire en copropriété

Ils se composent d’un boîtier extérieur (placé généralement dans la rue) relié à un boîtier intérieur (au sein des logements) via un réseau filaire électrique. Ce type d’interphone implique des frais d’installation pour la mise en place du réseau câblé ainsi que celle des boîtiers dans chaque appartement.

Seul l’achat des boîtiers et la main d’œuvre pour leur installation sont donc à prévoir, ce type d’interphone ne nécessitant pas la souscription à un abonnement.

 Astuce : ces interphones ont souvent des étiquettes aux noms des habitants, ce qui implique des frais en cas de déménagement. Une solution pour palier ces frais est de recourir à l’affichage de numéros au lieu des noms ce qui permet de conserver la même étiquette en cas de changement d’occupant.

Les interphones sans fil :

Ils fonctionnent à l’aide d’une puce de type carte SIM placée à l’intérieur du boîtier extérieur. La réception des appels se fait sur un téléphone fixe ou portable. En cas d’utilisation d’une téléphone fixe, l’ouverture de la porte se fait via une touche prédéfinie du téléphone (par exemple : #). Pour les smartphones, le contrôle se fait via une application mobile ou le clavier si l’occupant ne souhaite pas installer l’application. 

L’avantage premier de cette technologie est d’enlever le boîtier de réception de votre entrée, celui-ci étant souvent peu esthétique. De plus, ce type d’interphone permet de faciliter la gestion du système par le gestionnaire. La mise à jour des noms des occupants ainsi que la gestion les droits d’accès peut s’effectuer à distance.

Ce système implique néanmoins des frais d’abonnement téléphonique avec un opérateur et peut entraîner des frais supplémentaires en cas de location du boîtier.

mise en place d'un interphone sans fil pour ma copropriété

En revanche, les coûts d’installation sont faibles car cette installation nécessite moins de main d’œuvre.  Il faut compter entre 150 et 500 € pour l’achat du boîtier en fonction de la technologie choisie ainsi qu’un abonnement mensuel par logement.

Un élément important : il faut s’assurer que la copropriété dispose d’une bonne réception au réseau 3G ou 4G et qu’aucune interférence continue n’impacte l’immeuble. En effet, la qualité de réception dépendra de la qualité du réseau (comme pour votre téléphone portable).

La durée de vie des interphones sans fil est d’environ 15 ans. Ce type d’interphone est à privilégier lorsqu’il n’y a pas de système filaire existant. En effet, la mise en place d’un interphone filaire entraîne des travaux conséquents.

Nota Bene :

Les interphones sont souvent équipés d’un système de digicode. Nous vous conseillons de changer régulièrement ce dernier afin de garantir son efficacité. Cet élément peut être abordé lors des Assemblées Générales de votre copropriété.

En complément des interphones, vous pouvez opter pour la pose d’un système de lecteur de badge type Vigik. Ce badge vous permet l’accès aux parties communes de l’immeuble via une clé électronique. De plus, vous avez la possibilité d’accorder l’accès à des professionnels, sur des créneaux horaires déterminés, après autorisation du syndic.

Comment choisir l’interphone de son immeuble ?

Tout d’abord, il faut sélectionner le type de boîtier qui sera installé dans votre immeuble. De nombreux constructeurs sont présents sur le marché et pourront vous conseiller en fonction de votre besoin (comme Intratone Cogelec, Urmet, Comelit Immotec, etc.).

Pour l’installation, il faut recourir à un électricien afin d’installer correctement l’appareil et s’assurer qu’il fonctionne bien.

 

Point d’actualités :

De nouveaux interphones sans fil apparaissent sur le marché. Ils fonctionnent grâce à un réseau Wifi. La copropriété aura alors à souscrire à un abonnement internet et non un abonnement GSM.  Une étude peut être réalisée afin de savoir quelle installation est la plus pertinente pour votre immeuble. En effet, l’abonnement GSM entraîne un coût par logement, alors que l’abonnement Wifi (bien que plus onéreux) est en coût fixe. Il semble donc plus intéressant d’avoir recours au Wifi lorsque le bâtiment est composé de nombreux logements.

 

L’expertise econhomes vous permet d’adapter votre contrat d’interphone aux besoins de votre copropriété. Nous renégocions les modalités contractuelles en fonction du nombre de logements et du niveau de service attendu par les copropriétaires.

Vous souhaitez en savoir plus sur les types d’interphone ?

Nos experts répondent à toutes vos questions :

Ces articles pourraient vous intéresser :

faire des économies sur les frais de dératisation

Comment faire des économies sur les dépenses en 3D ?

réduire les coûts de maintenance VMC

Comment réduire les coûts de maintenance de la VMC ?

Le rôle du conseil syndical en copropriété

Quel est le rôle du conseil syndical en copropriété ?